2eme édition de la semaine du cinéma : Le Niger accueille les acteurs du 7eme art Africain

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur print

Le samedi 26 mars 2022, le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat Mohamed Hamid a procedé au Centre international de conférences Mahatma Gandhi de Niamey a servi de cadre au lancement des activités de la deuxième édition de la semaine du cinéma. Sous le parrainage du, cette rencontre a vu la participation de plusieurs pays dont, le Mali, le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso, le Bénin, le Congo, la France, le Cap Vert, la Côte d’ivoire et la Guadeloupe.
Dédiée aux acteurs du 7eme art africain, cette deuxième semaine du cinéma qui se tient après celle du Cameroun est l’occasion de tenir plusieurs activités comme la remise de bourses et de matériel des projections de films africains. Dans le discours qu’elle a prononcé la réalisatrice Aicha Macky grâce à qui le Niger a été choisi s’est fortement réjouie de voir son pays accueillir ce festival et a profité pour rendre un hommage aux hommes du cinéma nigérien. « J’ai accepté d’être l’affiche de ce festival parce que je viens d’un pays pionnier du cinéma en Afrique. Je viens du pays de Oumarou Ganda, de Jean Rouch, de Moustapha Alassane, de Inoussa Ousseini, de Inoua Ali, de Mahamane Souleymane …..etc.»
Puis s’en est suivi, le mot du délégué général de la Semaine du cinéma M. Adoul Aziz Sanfo qui a honoré les efforts des autorités nigériennes en premier lieu le Président de la République Mohamed qui ont bien voulu accueillir ce festival. Quant au ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat qui procédait au lancement officiel de la Semaine du cinéma a indiqué que la semaine du cinéma est un rendez-vous annuel de tous les acteurs de l’industrie du cinéma africain qui a pour objectif de promouvoir et de rendre accessible au grand public les différentes œuvres cinématographiques de l’Afrique et de diaspora.
Jusqu’au 02 avril prochain, des projections sont programmées dans les différentes communes de Niamey, notamment au Centre Culturel Oumarou Ganda, à l’Institut de formation aux Techniques de l’Information et de la Communication et à la galerie Tawedo. Pour le lancement, c’est ‘’l’injustice’’ du réalisateur béninois Gabriel Agbehonou qui a été projeté en en avant-première mondiale du film.
SOB

Plus à explorer

Connexion

Vous êtes Administrateur ? connectez-vous !

Contactez le webmaster