Amélioration des conditions de vie de la jeune fille : L’ONG le second souffle lance ses activités à Mirriah

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur print

Le mercredi 06 Avril 2022, l’organisation non gouvernementale le second souffle (SESSO) a lancé officiellement ses activités à la maison des jeunes et de la culture Dan Tsofoua de Mirriah. Présidé par la préfète du département de Mirriah, Mme Issoufou Hadjia Baraka en présence des autorités administratives et coutumières, des responsables des forces de défense et de sécurité, des chefs des services techniques départementaux, des responsables des partenaires au développement, ainsi que plusieurs invités, cette activité rentre dans le cadre du Projet d’Appui à la Sécurisation de la Jeune Fille (PASEJEF).

Dans le discours qu’il a exprimé à l’occasion, le Coordonnateur de l’ONG SESSOU, Edoé James Didier a de primer abord adresser ses vifs remerciements aux autorités à tous les niveaux pour les efforts deployés et en particulier aux partenaires pour leurs accompagnements. Notre ONG s’est fixée comme objectif principal, de contribuer efficacement à l’amélioration des conditions de vie des populations du Niger en générale, et en particulier celles de sa zone d’intervention. Elle ambitionne de concourir à l’autonomisation de la femme vivant en milieu rural, afin de faire d’elle une véritable actrice de développement, tout en jouissant de ses droits civiques et moraux. C’est pourquoi a-t-il insisté solliciter la contribution de toutes les bonnes volontés de prêter mains fortes, pour la bonne marche de cette jeune organisation

Dans son discours de lancement, la préfète du département de Mirriah, Mme Issoufou Hadjia Baraka a salué cette initiative de l’ONG Second souffle et a indiqué son entière disponibilité à l’accompagner dans l’exécution de ses projets.

Au terme de cette cérémonie, il a été procédé à la remise de vingt un (21) kits de couture aux femmes et jeunes filles de zone d’intervention présélectionnées par critère de vulnérabilité. Le Projet d’Appui à la Sécurisation de la Jeune Fille (PASEJEF) qui sera mis en œuvre par l’ONG SESSOU est financé par la Fondation Suisse.

credit photo Dr

SOB

Plus à explorer

Connexion

Vous êtes Administrateur ? connectez-vous !

Contactez le webmaster