Communiqué de l’Association pour la Protection de la Faune et de la Nature (APFN Oryx-Ezam)

Partager cet article

Dans ce communiqué, l’association a porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le groupe des braconniers Koweïtiens a finalement quitté la réserve naturelle de Termit et Tin Toumma le vendredi 06/01/2023.

En effet comme annoncé précédemment le 16 Décembre 2022, l’APFN -Oryx-Ezam avait appris des sources sûres la présence d’un groupe de braconniers et leurs complices à Agadez en partance pour ladite réserve. Ceci ayant fait l’objet de notre communiqué d’alerte du même jour.

Suivant son déplacement de près, l’association a appris, quelques jours après, l’arrivée de ce groupe dans la réserve. Pour s’y assurer,  une mission fut dépêchée sur le lieu. Elle a permis de constater non seulement la présence de ce groupe à l’intérieur de la réserve,  mais aussi d’observer  un camion frigorifique en sa compagnie visiblement destiné au stockage de la viande.

La direction départementale de l’environnement,  de la salubrité urbaine et du développement durable de Tanout a aussi dépêché successivement deux missions qui ont confirmé le constat et ont enjoint au groupe de plier bagages. Ce dernier en a fait fi malheureusement,  bénéficiant  vraisemblablement de la complicité de certains cadres forestiers.

L’association APFN Oryx-Ezam rappelle que le braconnage constitue la principale menace pour la RNTT qui est devenue le seul refuge pour plusieurs espèces animales de la bande sahélo-saharienne dont certaines sont en voie d’extinction au niveau mondial.

Par conséquent, l’AFPN :

– condamne fermement  le séjour toléré de ces braconniers dans la réserve.

– salue l’implication personnelle du président de la république SE Mohamed Bazoum dans cette affaire lors de son séjour à Zinder.

– salue également le rôle joué par le directeur départemental de l’environnement,  de la salubrité urbaine et du développement durable  de Tanout qui s’est déplacé à deux reprises dans la réserve.

Enfin l’association APFN Oryx-Ezam se réjouit d’avoir fait comprendre aux communautés locales que venir dans la réserve accompagné d’une escorte militaire ne signifie pas être en règle. Autrement dit, tout celui qui entre dans la réserve dans l’intention de chasser est à dénoncer.

            Fait à Zinder, le 07/01/2023                             

Plus à explorer

Connexion

Vous êtes Administrateur ? connectez-vous !

Contactez le webmaster