Communiqué de Presse de l’ambassade des Etats Unis

Partager cet article

Forum des Entreprises Africaines : les Etats-Unis, le Bénin et le Niger signent un accord de don de 504 millions de dollars US pour un investissement d’envergure régionale

WASHINGTON, le 14 décembre 2022

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) a occupé le devant de la scène lors du Forum des Entreprises américaines et africaines qui s’est tenu aujourd’hui, pendant que les gouvernements des États-Unis, du Bénin et du Niger ont signé le tout premier accord de don d’envergure régionale du MCC – L’Accord de Don de 504 millions de dollars US pour le Programme Régional de Transport Bénin-Niger.

Le Président Patrice Talon du Bénin, le Président Bazoum Mohamed du Niger, et la Présidente-Directrice Générale du MCC, Madame Alice Albright, joints par le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, ont signé l’accord de don et célébré ce qui représente une avancée significative dans la promotion du commerce bilatéral entre les États-Unis et l’Afrique de l’Ouest.  

« Président Talon, Président Bazoum, nous sommes ravis de lancer ces nouveaux partenariats avec vous aujourd’hui », a déclaré le Secrétaire Blinken. « Les corridors qui servent de canaux pour la circulation des produits entre le Niger et le Bénin constituent une base essentielle non seulement pour les entreprises mais aussi dans la création des moyens de subsistance. Les projets qui s’inscrivent dans le cadre du programme [de l’Accord de Don Régional] porteront la marque des partenariats américains. Lesdits projets seront d’une qualité de taille, ils seront exécutés en toute transparence avec la reddition des comptes aux personnes censées être des bénéficiaires et soutiendront également la bonne gouvernance. Une fois achevés, ces projets rendront le transport de marchandises plus rapide et plus fiable tout le long des routes concernées et à travers les frontières permettant ainsi au Bénin et au Niger de se connecter à des marchés plus importants et d’accéder à des opportunités plus grandes… Lors du Sommet Etats-Unis/Afrique qui s’est tenu cette semaine, nous avons priorisé la mobilisation de ces types d’investissements, car nous sommes conscients que c’est ainsi que l’on peut créer des avantages réels et tangibles pour les personnes de part et d’autre de l’Atlantique. »

Le passage frontalier Bénin-Niger est l’un des passages les plus fréquentés qui relie les pays côtiers et ceux de l’hinterland de la région, avec approximativement un trafic journalier de 1 000 véhicules en moyenne. En combinant l’intégration régionale renforcée et les réformes politiques avec les subventions au développement de l’agence qui sont éprouvées et vérifiables avec des données, les accords régionaux de subvention du MCC peuvent contribuer à connecter les pays à travers des investissements en infrastructures essentielles dans des secteurs tels que l’énergie, l’eau et le transport qui constituent des catalyseurs de croissance économique.

« La connexion de marchés dynamiques régionaux africains est un élément essentiel pour une stratégie élargie et inclusive visant à créer une croissance économique durable », a déclaré Mme Albright. « Les pays peuvent se développer plus rapidement, créer plus d’emplois et attirer des investissements supplémentaires du secteur privé lorsqu’ils font partie de marchés régionaux dynamiques. Ceci est particulièrement plus valable pour l’Afrique de l’Ouest que partout ailleurs. Je suis honorée d’être témoin de ce partenariat historique avec le Bénin et le Niger. »

Avec les investissements bilatéraux et régionaux du MCC, le Bénin et le Niger participeront également à la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf). Créée en 2018, la ZLECAf est la plus grande zone de libre-échange au monde avec un marché de plus de 1,3 milliard de personnes. Cependant, ce sont des communautés économiques régionales plus petites qui peuvent finalement avoir un impact sur la croissance économique de chaque pays et influencer l’efficacité de la ZLECAf.

« Cet accord de don est une innovation majeure dans la coopération internationale et pour la coopération entre les États-Unis, le Bénin et notre pays frère, le Niger », a déclaré le Président Talon lors de son allocution.  « Il contribuera à rapprocher deux pays voisins afin de rendre l’espace plus attrayant pour les investisseurs commerciaux… Le développement ne peut pas seulement provenir d’investissements dans les infrastructures et dans d’autres besoins fondamentaux, mais pour que la croissance soit réelle, nous avons besoin d’investissements du secteur privé. »

« Je voudrais dire combien je suis heureux de participer à cette cérémonie [signature de l’accord de don], qui lance cet accord de don régional entre le Niger et le Bénin », a déclaré le Président Bazoum lors de son allocution traduite. « Le Bénin est un partenaire stratégique pour le développement du Niger, parce que le port de Cotonou est le port le plus proche de Niamey. Il est à mille kilomètres de Niamey, et depuis longtemps nous avons considéré que c’est notre port naturel… Nos partenaires américains l’ont compris, et ont fait en sorte que nous ayons des infrastructures de qualité entre nos deux pays. Nous sommes à la fin d’un accord de don qui a déjà beaucoup investi dans les infrastructures routières pour le Niger, et cet accord de don régional va compléter ce qui a déjà été fait. »

Bâtir des économies d’échelle interconnectées

L’accord de don pour le programme régional de transport Bénin-Niger tel élaboré vise essentiellement à réduire les coûts de transport le long du corridor reliant le port autonome de Cotonou, au Bénin, à la capitale du Niger, Niamey. Le MCC mobilisera un investissement à hauteur de 202 millions de dollars US au profit du Bénin et 302 millions de dollars US pour la part du Niger. Ces investissements seront soutenus par des contributions additionnelles de 15 millions de dollars US à la fois du gouvernement béninois et du gouvernement nigérien. Il est attendu que lesdits investissements bénéficient à environ 1,2 million de personnes.

L’accord de don comprend deux projets principaux : le Projet d’Infrastructures du Corridor et le Projet d’Efficacité des Opérations du Corridor.

  • Le Projet d’Infrastructure du Corridor vise à réduire les coûts d’exploitation des véhicules et à réduire le temps de voyage tout en réhabilitant 210 kilomètres de tronçons de routes.  Ceci favorisera un transit plus rapide et plus efficace des marchandises entre les marchés et le long du corridor de transport. Ce projet prendra en compte la réhabilitation et la modernisation de tronçons de route d’environ 83 kilomètres entre les villes de Bohicon et de Dassa au Bénin, et 127 kilomètres de route entre les villes de Niamey et de Dosso au Niger. Le projet comprend également la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles nécessaires pour appuyer chaque gouvernement à mieux entreprendre l’entretien périodique des routes.
  • Le Projet d’Efficacité des Opérations du Corridor vise à réduire les coûts de transport le long du corridor de transport de Niamey à Cotonou tout en mettant en œuvre des réformes qui ont pour objectif d’impacter et d’améliorer l’efficacité des opérations du secteur du fret routier en se focalisant sur les questions de la gestion de la charge à l’essieu, de la revue du cadre réglementaire de renforcement des capacités, la réglementation des véhicules de fret, ainsi que l’organisation et la création d’une autorité du corridor.

L’accord de don pour le programme régional de transport Bénin-Niger s’appuie sur le succès des programmes d’investissement actuels et antérieurs du MCC au Bénin et au Niger, qui totalisent 1,1 milliard de dollars de subventions. Les programmes du MCC au Bénin comprennent des investissements dans le secteur de l’électricité et le port de Cotonou, tandis que les programmes d’investissement de l’agence au Niger se focalisent sur les secteurs de l’éducation, de l’agriculture et des routes. 

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence indépendante d’aide au développement du gouvernement américain qui œuvre pour la réduction de la pauvreté dans le monde à travers la croissance économique. Créée en 2004, le MCC accorde des subventions et apportes des assistances limitées dans le temps au profit des pays qui répondent à des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et de respect des droits démocratiques.

Plus à explorer

Connexion

Vous êtes Administrateur ? connectez-vous !

Contactez le webmaster