Déclaration de presse du MPCR: Nouhou Arzika et ses camarades rendent l’hommage au Président Tandja Mamadou

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur print

Une année après son rappel à Dieu, le 24 novembre 2020, le Mouvement pour la Promotion de la Citoyenneté Responsable a rendu un vibrant hommage à l’ancien président Tandja Mamadou.

A l’occasion du premier anniversaire de la disparition de l’ancien Président de République SEM Mamadou TANDJA ayant tiré sa révérence le 24 novembre 2020 des suites d’une longue maladie, le MPCR rend public la déclaration dont la teneur suit :
Ce jour 24 novembre 2021, cela fait exactement un an jour pour jour que l’ancien Président de la République SEM Mamadou TANDJA nous ait quittés physiquement à tout jamais à cause de la mort qui l’avait surpris à cette fatidique du 24 novembre 2020, qui restera gravée dans la mémoire collective des Nigériennes et des Nigériens des villes et des campagnes ainsi que la communauté internationale.
Cet anniversaire intervient à un moment où notre pays est véritablement à la croisée des chemins. Les défis sont énormes. Les Problèmes sont multiples et multiformes.
Sur le plan de la gouvernance sécuritaire, le pays fait face à une guerre asymétrique contre des individus en bande organisée sans foi ni loi qui sèment la mort et la désolation dans plusieurs régions du pays au grand dam de nos populations meurtries et éplorées par les massacres criminels récurrents.
Cette situation affligeante innommable que traverse notre pays et même la sous région sahélienne exige un sursaut patriotique et une prise de conscience des uns et des autres sur la nécessité d’une union sacrée patriotique et citoyenne inclusive pour créer une synergie d’action fraternelle et solidaire entre tous les fils et les filles de la patrie pour bâtir une réponse républicaine idoine afin d’y faire face résolument et courageusement sur l’ensemble territoire national.
Pour cela, Il nous faut tout mettre en œuvre pour une responsabilisation effective de nos Forces de Défense et de Sécurité en les dotant des ressources humaines, matérielles et financières adéquates ainsi que le soutien moral fort et sans équivoque de Tous pour leur permettre d’assumer les devoirs de leurs charges sans aucune entrave et sans continuer à compter sur des forces obscures dont l’agenda est manifestement aux antipodes de nos préoccupations sécuritaires domestiques.
A cet égard, nous exigeons purement et simplement le départ des bases militaires étrangères notamment françaises de notre pays tant et si bien que leur présence sème et entretient la confusion et le doute légitime sur leur complicité avec les terroristes de tout acabit qui opèrent dans notre espace.
Sur le plan de la qualité de la gouvernance, on note la persistance des mauvaises pratiques dans la gestion des affaires publiques caractérisée par la politisation à outrance, l’exclusion, la rupture d’égalité, l’impunité, la corruption, la concussion, les surfacturations, l’enrichissement illicite, le détournement des deniers publics, l’économie criminelle, la fraude en tout genre, la gestion patrimoniale, le trafic d’influence et le culte de la personnalité en violation flagrante des lois et règlements de la République.
Les principes républicains de Justice Sociale et de Solidarité Nationale sont quotidiennement bafouillés. Les administrations sont manifestement inefficaces et incapables de délivrer les biens et services que les citoyens sont légitimement en droit d’attendre d’elles en vertus de leurs rôles et de leurs missions.
Des centaines d’emplois fictifs continuent d’être créer et attribuer à certains individus de la clientèle politique au niveau de certaines Institutions de la République dont la prestation n’a pratiquement rien avoir le bon fonctionnement de ces dernières.
Sur le plan socio-économique, on note l’aggravation de la cherté de la vie, la détérioration continue du pouvoir d’achat des ménages, la dégradation de qualité de vie de la majorité écrasante des populations des villes et des campagnes, qui peinent à s’assurer le minimum vital surtout cette année marquée par une campagne agricole globalement déficitaire, qui présage d’une crise alimentaire aigue, pour laquelle, il y a lieu d’entrevoir des mesures urgentes et conséquentes afin d’y faire face.
Au sujet de l’Education, de la Santé, du Logement, du chômage, du désœuvrement, de la lutte contre la pauvreté et autres, la situation demeure toujours préoccupante.
Telle est la situation actuelle de notre pays en ce jour de souvenir et d’hommage citoyen que nous rendons à SEM Mamadou TANDJA ancien Président de la République, qui avait fait preuve d’un patriotisme sourcilleux en son temps dans la recherche des solutions aux multiples préoccupations des populations des villes et des campagnes à travers des initiatives d’actions salvatrices et même révolutionnaires.
Au regard de tout ce qui précède, le MPCR :
1. Rend un hommage citoyen et patriotique amplement mérité à ce digne fils du Pays qui avait porté haut l’étendard de l’éthique et du sens de la responsabilité dans la gestion des affaires de l’Etat en démocratie citoyenne respectueuse des aspirations profondes et dynamiques du Peuple souverain ;
2. Exprime son témoignage d’Estime à feu SEM Mamadou TANDJA pour son courage politique, son sens élevé de l’Etat et de l’Intérêt général, son sens de l’écoute et de don de soi pour la patrie largement reconnu par Tous ;
3. Déplore et condamne la situation d’insécurité actuelle et exige des Autorités, la prise des mesures idoines pour assurer la sécurité et la quiétude sur l’ensemble du territoire nationale par nos FDS nationales conformément à leur mission ;
4. Dénonce et condamne le redéploiement des forces barkhanes dans notre pays et exige le départ sans délais de toutes les forces d’occupations de notre pays ;
5. Demande à tous les acteurs de la Justice de veiller au respect stricte des textes en vigueur dans le traitement de tous les dossiers et de s’empêcher toute instrumentalisation de nature à dévoyer son indépendance et à favoriser l’arbitraire et l’injustice ;
6. S’insurge contre les arrestations arbitraires pour des délits d’opinions et toute forme d’intimidation comme le cas en cour à Dosso ;
7. lance un vibrant appel citoyen et patriotique à l’endroit de tous les citoyens nigériens pour un réarmement moral et une mobilisation générale tout azimut pour la défense de la Paix et de la Justice Sociale dans notre pays ainsi la défense de la Souveraineté, l’Intégrité du territoire et l’Indépendance Nationales.

Vive le Niger Paisible, Indépendant et Souverain!

La patrie libre ou la mort, Tous Unis, nous vaincrons!
Fait à Niamey, le 24 novembre 2021

Plus à explorer

Connexion

Vous êtes Administrateur ? connectez-vous !

Contactez le webmaster